Droits Et Libertes

Publisher:  Fdration Canadienne des Associations des Droits de l'Homme
Year Published:  1982  
Pages:  32pp   Price:  $1.50  
Resource Type:  Book
Cx Number:  CX2445

Droits et Liberté est la revue bimensuelle de la Fédération Canadienne des Associations des Droits de l'Homme.

Abstract:  Droits et Liberté est la revue bimensuelle de la Fédération Canadienne des Associations des Droits de l'Homme. La Fédération est un organisme à but non lucratif "qui se consacre à la promotion et à l'extension des libertés civiles et des droits de la personne au Canada." La Fédération compte parmis ces Associations-affiliées à Toronto (pour d'autres renseignements écrivez à l'adresse ci-dessus).

Dans ce numéro, quatre des sept articles traitent des questions des droits des travailleurs. On y parle de la santé et la sécurité au travail, les droits collectifs des travailleurs, les fonctionnaires et les services essentiels, et l'Etat et le renvoi au travail. Le thème principal qui surface à travers tous ces articles c'est ce que les travailleurs ont encore un bon bout à voyager avant d'assurer leurs droits. Les gouvernements et les propriétaires d'industrie sont visés comme les coupables dans cette lutte.

On constate dans la revue qu'un Canadien est la victime d'un accident au travail à toutes les trente secondes et que ces accidents-ci coûtent au pays $3.5 à $4 milliards chaque année. On suggère que les travailleurs ont accès à trois droits fondamentaux en ce regard: 1) le droit à l'information pour ce qu'ils puissent connaitre les dangers dans leur milieu de travail; 2) le droit à la participation en ce qui concerne la détection, l'évaluation et la diminution des dangers; 3) le droit d'abstention dans des situations dangereuses sans peur de représailles. En ce qui concerne les fonctionnaires on nous pose la question: "leurs droits sont-ils moins importants que leurs services?. En parlant du gouvernement comme gérant (i.e. le cas des postiers) on démontre le rôle contradictoire de l'Etat. C'est l'Etat qui fixe les lois mais en même temps c'est l'Etat aussi qui est l'employeur et qui fait partie des négociations avec ses propres employé(e)s. Le danger c'est ce que le gouvernement peut changer les règles du jeu en mi-partie, ce qu'on remarque quand l'Etat retire le droit de grève.

Deux autres articles dans ce numéro parlent de Guyana (aux Antilles). Le premier donne un aperçu de la politique actuelle dans ce pays et suggère que le gouvernement est embarqué vers une dictature constitutionelle. Le deuxième article, un interview avec Father Andrew Morrison éditeur du Catholic Standard, traite la question de la liberté de la presse en Guyane et conclut que cette liberté devient de moins en moins évidente.

Le dernier article vise le pouvoir de l'industrie nucléaire en relation avec les droits civiles. La peur c'est ce que ces contrôles auront un effet général de limiter les droits civiles et même de limiter les droits des groupes anti-nucléaires.

(613) 235-8978